•  

     

     

     

     

    Jean Rochefort est un acteur français né le 29 avril 1930 à Dinan (Côtes-d'Armor).

    Son Soleil éclaire l'espace astral entre les 8 et 9 degré Taureau, au coeur de la scène de la roue cyclique des symboles sabians  relative à la substantation . Du " traineau sur une pente vierge de neige", il se dirige vers un "arbre de Noel chargé de tous ses ornements"!

     Cela peut au premier abord paraitre très étrange comme symboles en plein coeur de l'énergie printanière du Taureau !

    Cependant, concernant Jean Rochefort il est important de souligner que son Soleil est profondément imprégné de l'énergie hivernale de Saturne en Capricorne , Maitre de Noel, qui fait un superbe Trigone à 11° 50 de ce signe , seule planète à l'ouest du thème et de plus FOCALE ...donnant à notre gentlemean du cinéma français un puissant self contrôle et une retenue étonnante d'une fougue pourtant monumentale donnée par un puissant amas planétaire en Belier et en Taureau ... retenue pleine d'humour  ( Jupiter Gémeaux )  qui fait toute sa personnalité mais certainement bien souvente éprouvante à gérer pour lui même.

    Quel sens porte ces symboles Taureau ? Le premier souligne l'importance de devancer les situations et de s'y préparer , dotant l'affirmation solaire d'une imagination tournée vers l'avenir mais avec ce puissant instinct vénusien qui permet de s'adapter , avec le matériel social  adéquat ( ici le traineau)  , au déroulement naturel des événements... On retrouve cet notion d'accomplissement naturel au 3° Taureau qu'énergétise le Noeud Nord de Jean Rochefort ( Un escalier naturel y conduit à un parterre de trèfles en fleurs, degré qui appelle à une expansion graduelle de la conscience individuelle à la suite d'une expérience fertile)

    Le degré suivant montre combien la confiance dans l'avenir et ses imprevus dans le monde exterieur se ressource au sein de la vie interieure ... L'arbre de Noel symbolise notre propre energie .. Notre corps , semblable à un arbre reflete sa vraie beauté quand nous eclairons nos circuits energetique interieures pour mieu partagé l'amour avec nos proches.

    Il sait très jeune que l'art scénique est sa voie , son essence profonde , celle que nous indique son ascendant qui rayonne la transition entre les degrés un et deux du Lion, le signe le plus créateur de tous ...

    Le "sang y monte à la tête d'un arriviste gagné par la fièvre de l'ambition" ! : Il est ici vital de mettre sous canalisation les puissantes " énergies bio psychiques dans le cercle de la conscience du moi ". Peut on trouver meilleure route que la scène du cinéma et du théatre pour canaliser une énergie poussée continuellement à s'embraser ?

    Oui, Jean Rochefort en a trouvé aussi une autre : l'élevage des chevaux,et  là aussi , il s'agit de canaliser la puissance vitale  !

    La nature profonde inhérante à tous les êtres vivants passionne Jean Rochefort

    La NATURE est certainement le mot clef de la vie de cet homme ; Saturne lui aussi nous y ramène qui transite  "d'une myriade de faisans dans le parc d'un château" vers " une conférence illustrée sur les sciences naturelles qui révéle des aspects peu connus de la vie"... Quand on écoute sa passion pour la méthode d'élevage des chevaux ( la même méthode que celle qu'utilise Robert Redford dans l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux), on comprend la puissance délicate et aristocratique de ce symbole dans le thème de Jean Rochefort.

    Le fils de gens Rochefort, passionné d'oiseaux en connait tous les langages.

    Né le :29 avril 1930 à 11h00à :Paris (France)Soleil :8°21' TaureauLune :16°05' TaureauAscendant :1°15' LionMilieu du Ciel :9°49' BélierAstrologie Chinoise :Cheval de MétalNumérologie :chemin de vie 1Taille :Jean Rochefort mesure 1m78 (5' 10")

    Biographie selon ASTROTHEME


    Il a 19 ans quand il entre au Centre d'Art dramatique de la rue Blanche à Paris. Plus tard il rejoint le Conservatoire national. Après son service national en 1953, il travaille avec la Compagnie Grenier Hussenot comme acteur de théâtre durant sept années. Il y est remarqué pour son aisance pour jouer tant le drame que la comédie. Il devient alors un acteur de télévision et de cinéma, et même le réalisateur de plusieurs films.

    En 1960 il épouse Alexandra Moscwa, dont il a eu deux enfants : une fille, Marie (1962), et un garçon, Julien (1965). Il aura par la suite trois autres enfants : Pierre (avec Nicole Garcia), Clémence et Louise.

    À la trentaine, au cours du tournage de Cartouche en 1960, il découvre sa passion des chevaux et de l'équitation. Il est depuis lors devenu éleveur de chevaux et possède maintenant Le Haras de Villequoy.

    Son succès dans Cartouche (1961), puis Les Tribulations d'un Chinois en Chine (1965) le fait remarquer pour le tournage de plusieurs épisodes de la célèbre série de cinéma maintes fois rediffusée à la télévision Angélique marquise des anges (1964-1965).

    Au cinéma, il réalise deux courts-métrages documentaires, Rosine en 1973, qui suit les épreuves d'équitation d'une jeune cavalière à Coëtquidan et T'es fou Marcel ? - Hommage irrespectueux comme tous les hommages en 1974, portrait du comédien Marcel Dalio.

    Sa personnalité le conduit à jouer dans de nombreuses comédies célèbres, dont les diptyques du Grand Blond avec une chaussure noire (1972-1974) et d'Un éléphant ça trompe énormément (1976-77), La Grande Cuisine (1978). Mais il excelle également dans les rôles dramatiques, grâce auxquels il a obtenu deux Césars.

    Il porte également sa voix dans le doublage en français de nombreux films de cinéma ou d'animation. Il a également présenté Les Aventures de Winnie l'ourson dans l'émission Le Disney Channel sur FR3 entre 1985 et 1988.

    Sa passion équestre l'a amené à devenir également consultant pour France Télévision, pour qui il a commenté diverses épreuves sportives, dont celles des jeux Olympiques d'été de 2004, ainsi que la cérémonie d'ouverture.

    En 2006 il a participé au clip de Vincent Delerm Sous les avalanches.

    En 2007, il joue avec son fils Julien Rochefort dans un téléfilm adapté d'un conte de Maupassant Hautot père et fils


    Récompenses
    Pour son travail dans le cinéma :

    Césars 1976 du Meilleur second rôle masculin dans Que la fête commence
    Césars 1978 du Meilleur acteur dans Le Crabe-tambour
    Césars 1999 pour l’ensemble de sa carrière

    Filmographie
    Acteur

    de 1955 à 1959
    1955 : Rencontre à Paris de Georges Lampin : l’interne
    1958 : Une balle dans le canon de Charles Gérard et Michel Deville
    1959 : Vingt mille lieues sur la terre (Léon Garros ishchet duga) de Marcello Pagliero : Fernand

    de 1960 à 1969
    1960 : Le Capitaine Fracasse de Pierre Gaspard-Huit : Malartic
    1961 : Cartouche de Philippe de Broca : La Taupe
    1962 : Le Masque de fer d'Henri Decoin : Lastreaumont
    1962 : Fort du fou de Léo Joannon : Hérange
    1963 : Symphonie pour un massacre de Jacques Deray : Jabeke
    1963 : La Porteuse de pain de Maurice Cloche : Ovide Soliveau
    1963 : Du grabuge chez les veuves de Jacques Poitrenaud : Inspecteur Laforêt
    1963 : La Foire aux cancres de Louis Daquin : le père de Didier
    1964 : Les Pieds Nickelés de Jean-Claude Chambon : Croquignon
    1964 : Angélique marquise des anges de Bernard Borderie : Desgrez
    1964 : Merveilleuse Angélique de Bernard Borderie : Desgrez
    1964 : Les Belles familles / Le Belle Famiglie, (sketche Amare è un po' morire) d'Ugo Gregoretti : Le marquis Osvaldo
    1965 : Les Tribulations d'un Chinois en Chine de Philippe de Broca : Léon
    1965 : Le Dimanche de la vie de Jean Herman : le capitaine Bordeille
    1965 : Angélique et le Roy de Bernard Borderie: Desgrez
    1965 : Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? de William Klein : Grégoire Pecque
    1966 : À cœur joie de Serge Bourguignon : Philippe
    1967 : Ne jouez pas avec les martiens d'Henri Lanoë : René Mastier
    1967 : Pour un amour lointain d'Edmond Séchan : Guillaume
    1968 : Le Diable par la queue de Philippe de Broca : le comte Georges
    1969 : Le Temps de mourir d'André Farwagi : Hervé Breton

    de 1970 à 1979
    1970 : La Liberté en croupe d'Édouard Molinaro : Moss
    1970 : Céleste de Michel Gast : Georges Cazenave
    1971 : L'Œuf de Jean Herman : Victor, Jules, André Dugommier
    1972 : Le Grand Blond avec une chaussure noire d'Yves Robert : colonel Louis, Marie, Alphonse Toulouse
    1972 : Les Feux de la Chandeleur de Serge Korber : Alexandre Boursault
    1972 : L'Héritier de Philippe Labro : André Berthier, dit « le nonce »
    1972 : Le Complot de René Gainville : Dominique
    1973 : Bel ordure de Jean Marboeuf : l’inspecteur
    1973 : Salut l'artiste d'Yves Robert : Clément
    1973 : L'Homme aux nerfs d'acier (Dio, sei proprio un padreterno !) de Michele Lupo : Louis Annunziata
    1973 : Comment réussir quand on est con et pleurnichard de Michel Audiard : Foisnard
    1973 : L'Horloger de Saint-Paul de Bertrand Tavernier : inspecteur Guilboud
    1974 : Le Retour du Grand Blond d'Yves Robert : colonel Louis, Marie, Alphonse Toulouse
    1974 : Le Fantôme de la liberté de Luis Buñuel : Legendre
    1974 : Isabelle devant le désir de Jean-Pierre Berckmans : M. Vaudois
    1974 : Mon dieu comment suis-je tombée si bas ? (Mio Dio come sono caduta in basso !) de Luigi Comencini : baronne Henri de Sarcey
    1974 : Que la fête commence de Bertrand Tavernier : l’abbé Dubois
    1974 : Les Innocents aux mains sales de Claude Chabrol : Me Albert Légal
    1975 : Un divorce heureux (En Lykkelig skilsmisse) : Jean-Baptiste Morin
    1975 Les Vécés étaient fermés de l'intérieur de Patrice Leconte : Le commissaire Pichard
    1975 : Les Magiciens de Claude Chabrol : Édouard
    1975 : Calmos de Bertrand Blier : Albert
    1976 : Le Diable dans la boîte de Pierre Lary : Alain Brissot
    1976 : Un éléphant ça trompe énormément d'Yves Robert : Étienne Dorsay
    1977 : Le Crabe-tambour de Pierre Schoendoerffer : Le commandant
    1977 : Nous irons tous au paradis d'Yves Robert : Étienne Dorsay
    1977 : La Grande Cuisine (Who Is Killing The Great Chefs of Europe?) de Ted Kotcheff : Auguste Grandvilliers
    1978 : Le Cavaleur de Philippe de Broca : Édouard Choiseul
    1978 : Grandison de Joachim Kurz : Carl Grandison (inédit en France)
    1978 : French postcards de William Huyck : M. Tessier
    1979 : Courage, fuyons d'Yves Robert : Martin Belhomme/Adrien Belhomme
    1979 : Chère Inconnue de Moshé Mizrahi : Gilles Martin

    de 1980 à 1989
    1980 : Je hais les blondes (Odio le bionde) de Giorgio Capitani : Donald Rose
    1980 : Un étrange voyage d'Alain Cavalier : Pierre
    1981 : Il faut tuer Birgit Haas de Laurent Heynemann : Charles-Philippe Bauman
    1981 : L'Indiscrétion de Pierre Lary : Alain Tescique
    1982 : Le Grand Frère de Francis Girod : Charles-Henri Rossi
    1982 : Un dimanche de flic de Michel Vianey : Rupert
    1983 : L'Ami de Vincent de Pierre Granier-Deferre : Vincent Lamarre
    1984 : Frankenstein 90 d'Alain Jessua : Victor Frankenstein
    1984 : Réveillon chez Bob de Denys Granier-Deferre : Louis Alban
    1985 : David, Thomas et les autres de Laszlo Szabo : M. Louis
    1985 : La Galette du roi de Jean-Michel Ribes : Arnold III
    1986 : Tandem de Patrice Leconte : Michel Marteau dit Michel Mortez
    1987 : Le Moustachu de Dominique Chaussois : le capitaine Duroc
    1987 : Mes quarante premières années (I miei primi quarant'anni) de Carlo Vanzina : Principe Riccio
    1989 : Je suis le seigneur du château de Régis Wargnier : Monsieur Bréaud

    de 1990 à 1999
    1990 : Le Mari de la coiffeuse de Patrice Leconte : Antoine
    1990 : Le Château de ma mère d'Yves Robert : Lois de Monmajour/Adolphe Cassignol
    1991 : Amoureux fou de Robert Ménard : Rudolph
    1992 : Le Bal des casse-pieds d'Yves Robert : Henri Sauveur
    1992 : Le Long Hiver (El largo invierno) de Jaime Camino : Jordi Casals (inédit en France)
    1992 : Le Visionarium de Jeff Blyth : Louis XV
    1992 : L'Atlantide de Bob Swaim : Le Meige
    1993 : Tango de Patrice Leconte : Bellhop
    1993 : Cible émouvante de Pierre Salvadori : Victor Meynard
    1993 : Tombés du ciel de Philippe Lioret : Arturo Conti
    1994 : Et ensuite, le feu de Fabio Carpi : Amedeo
    1994 : Prêt-à-Porter de Robert Altman : inspecteur Tantpis
    1995 : Tom est tout seul de Fabien Onteniente : Jean-Pierre
    1995 : Même heure, l'année prochaine de Gianfrancesco Lazotti : Raffaele
    1996 : Palace de Joan Gràcia, Paco Mir et Carles Sans : Thomas Fausto
    1996 : Les Grands Ducs de Patrice Leconte : Eddie Carpentier
    1996 : Ridicule de Patrice Leconte : le marquis de Bellegarde
    1996 : Never Ever de Charles Finch : Gérard Panier
    1998 : Le Serpent a mangé la grenouille de Alain Guesnier : Monsieur Moreau
    1998 : Le vent en emporte autant de Alejandro Agresti : Edgard Wexley
    1999 : Rembrandt de Charles Matton : Nicolaes Tulp

    depuis 2000
    2001 : Le Placard de Francis Veber : Kopel, le directeur de l'usine
    2001 : Honolulu Baby de Maurizio Nichetti : Cri Cri
    2002 : L'Homme du train de Patrice Leconte : Monsieur Manesquier
    2002 : Blanche de Bernie Bonvoisin : Mazarin
    2003 : Barracuda de Philippe Haim : Monsieur Clément
    2003 : Les Clefs de bagnole de Laurent Baffie : un comédien qui refuse de tourner avec Laurent (simple apparition)
    2004 : RRRrrrr !!! de Alain Chabat : Lucie
    2005 : Akoibon de Édouard Baer : Chris Barnes
    2005 : L'Enfer de Danis Tanović : Louis
    2006 : Ne le dis à personne de Guillaume Canet : Gilbert Neuville
    2006 : Désaccord parfait de Antoine de Caunes : Louis Ruinard
    2006 : Les Vacances de Mr. Bean de Steve Bendelack avec Rowan Atkinson : le maître d'hôtel

    Télévision
    1962 : La Lettre dans un taxi de Pierre Badel
    1983 : Le Scénario défendu de Michel Mitrani : Antoine Rossi
    1983 : Les chiens de Jérusalem de Fabio Carpi : Nicodème
    1985 : L'Énigme blanche de Peter Kassovitz : Henri
    1988 : Guerra di spie de Duccio Tessari (feuilleton TV)
    1988 : Sueurs froides de Alain Bonnot et Josée Dayan : Arnaud Delamarre (série TV)
    1990 : La Seconde de Christopher Frank : Farou
    1995-2001 : Les Bœuf-carottes : Commissaire Antoine Venturi (série TV)
    1997 : Clara et son juge de Joël Santoni : le juge Larcher
    1998 : Le Comte de Monte-Cristo de Josée Dayan : Fernand Mondego (feuilleton TV)
    2002 : Saint-Germain ou la négociation de Gérard Corbiau : Henri de Malassise
    2004 : Frankenstein de Kevin Connor : un homme aveugle jouant du violon (feuilleton TV)
    2006 : Chez Maupassant : Hautot père et fils de Marc Rivière : Hautot père


    votre commentaire
  •  " L'homme est un animal sociable qui déteste ses senblables "

    Eugène Delacroix

     LE SOLEIL DE DELACROIX  ECLAIRE LE DEGRE 6 TAUREAU DONT LE SYMBOLE SABIAN NOUS ILLUSTRE 
    " LA FEMME DE SAMARIE PRES DU PUITS ANCESTRAL "  ECLAIRE ON NE PEUT MIEUX PAR CETTE VIDEO
    QUI NOUS ENSEIGNE SA RENCONTRE ENTRE LE PASSE DES TRADITIONS ET LE FUTUR QUE DESIGNE SON INSPIRATION CREATRICE
     

    Né un 26 avril, Eugène Delacroix, chef de fil du mouvement romantique en peinture

     

    "Le premier mérite d'un tableau est d'être une fête pour l'oeil "

    Eugène Delacroix

    Né un 26 avril, Eugène Delacroix, chef de fil du mouvement romantique en peinture


    votre commentaire
  • CARTE DU CIEL

    http://www.astrotheme.fr/portraits/p47j3uyf5NQ3.htm
     


      Evènement du : 26 avril 1986 à 01h23
    à : Chernobyl (Tchernobyl) (Ukraine)
    Soleil : 5°22' Taureau
    Lune : 24°26' Scorpion
    Ascendant : 22°50' Sagittaire
    Milieu du Ciel : 26°31' Balance
    Astrologie Chinoise : Tigre de Feu
    Numérologie : chemin de vie 9



    INSTANT DRAMATIQUE D'ENERGIE TAUREAU  ASCENDANT SAGITTAIRE

    MESSAGE SOLAIRE DELIVRE PAR UNE LUNE SCORPION


    votre commentaire
  • nl 27 mai 2010

    Carte du ciel extraite du site les "passeurs" que nous vous invitons à visiter

    http://www.lespasseurs.com/arcturius/index.php?post/30/04/2010/Bulletin-M%C3%A9t%C3%A9oAstro%C2%A9-du-1er-mai-2010
     


    A 6°03 sur l'axe Gémeaux sagittaire, cette pleine lune nous prépare à " communiquer " de manière optimum le message de la nouvelle lune qui était rappelont nous le :

    " Le premier élément important à noter, avons nous écrit,  est la position de la puissante opposition de Saturne à la conjonction Jupiter uranus  qui se produit sur l'axe  maison 2 maison 8  appelant à une profonde alchimie pour ceux qui vont s ouvrir aux puissants influx celestes en oeuvre.

    En effet la lune et le Soleil se retrouvent sur le 24°27 du Belier , eclairant la transition entre les degrés 24 et 25  dans lesquels le vent :

    24° "" dessine une corne d'abondance parmi les rideaux d'une fenêtre ouverte"

    et donne au degré suivant

    25 ° La possibilité pour la conscience de chevaucher deux plans de l'existence

    Ce message soli lunaire va être superbement inspirateur pour la créativité mise à l'épreuve face à la crise qui va aller en s'amplifiant sous le trigone de Pluton en maison cinq à Vénus Mercure conjoints en Taureau en maison 10 . Pluton en cinq va exploser plus fort que jamais les  vieux concepts mentaux  qui empechent la pensée de construire de nouvelles valeurs organisationnelles pour la planete . Et tout le ciel nous rappele que sans amour et sans ouverture de coeur , cette nouvelle terre promise ne peut se construire.

    Le 27 mai , l'appel mercurien de la nouvelle Lune va se jouer comme une partie de cricket sur laquelle Cupidon va frapper en plein coeur !

    Le Soleil  stimulera Cupidon  par opposition en nous appelons tous à sortir des valeurs pétrolieres pour nous rendre au puits avec notre seau et sa corde à l'ombre d'arbres majestueux

    pour laisser Cupidon agir il faut laisser de côté l'envie d'un savoir qui procure richesse et pouvoir, se détacher des envies qui éloignent du coeur

    Seule la foi en des valeurs naturelles comme l'eau pourra nous aider  à ne pas rater le tir de Cupidon

    L'eau , c'est l'élément de Neptune et justement c'est neptune qui aidera à ce que la fleche arrive en plein coeur de lion ( mars opposé neptune )


    CYCLE LUNAIRE DE JUIN

             
    Dernier Quartier
                               4 Juin 2010
    Nouvelle Lune
    12 Juin 2010
    Premier Quartier
    19 Juin 2010
    Pleine Lune


    RAPPEL


    Les phases de la Lune

    Un cycle lunaire est constitué des phases de la Lune : Nouvelle lune, Premier croissant, Premier quartier, Lune Gibbeuse, Pleine lune, de nouveau Lune Gibbeuse, Dernier quartier, Dernier croissant.
    Les phases de la Lune correspondent à ses portions illuminées par le soleil qui sont visibles de la Terre. La Lune tournant en orbite autour de la Terre, ces portions ne cessent de changer en fonction de la position de l'astre.
    Un cycle lunaire est aussi appelé une lunaison.


    Le calcul d'une lunaison

    En moyenne, entre deux nouvelles lunes, il se passe 29 jours 12 heures 44 minutes
    2,9 secondes soit 29,53 jours. Copernic, astronome polonais du Moyen Âge, appliquait la formule suivante pour calculer la durée entre deux nouvelles consécutives :

    1/((1/27,322)-(1/365,25))

    Cette période est aussi appelée période synodique de la Lune (de nouvelle lune à nouvelle lune).



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique