• Né le 10 Mars 1976, Louise de Prusse, Poissons ascendant Bélier

     

     

     

     

     

    Née le : 10 mars 1776 à 07h00
    à : Hanovre (Allemagne)
    Soleil : 20°18' Poissons AS : 8°38' Bélier
    Lune : 14°15' Scorpion MC : 3°11' Capricorne
    Dominantes : Poissons, Bélier, Capricorne
    Mars, Saturne, Soleil
    Maisons 12, 7, 11 / Eau, Air / Mutable
    Numérologie : chemin de vie 7
    Popularité : 5 493 clics, 7 723e femme, 22 488e célébrité

     

    Biographie de Louise de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale

    Louise-Amélie de Mecklembourg-Strelitz (Louisa Augusta Wilhelma Amelia) (10 mars 1776 - 19 juillet 1810), reine de Prusse et épouse de Frédéric-Guillaume III de Prusse. D’une très grande beauté, elle devint extrèmement populaire, en particulier pendant la guerre contre les Français.

     

    Elle était la fille de Charles II de Mecklembourg-Strelitz, prince héritier de Mecklenburg-Strelitz et lieutenant général de Hanovre, et de Frédérique Caroline Louise, princesse de Hesse-Darmstadt. Elle perdit très jeune sa mère. Son père se remaria alors avec sa belle-sœur.

    A partir de 1786, elle fut élevée à Darmstadt, auprès de sa grand-mère, surnommée « la princesse George ». Elle fut ensuite envoyée dans un pensionnat huppé tenu à Neuchâtel par Salomé de Gélieu.

    Le 24 décembre 1793 elle épousa le prince héritier de Prusse Frédéric-Guillaume et devint reine de Prusse en 1797.

    Soutenue par le prince Louis-Ferdinand et le ministre Hardenberg, elle défendait le parti de la guerre et sut convaincre son faible mari de déclarer la mobilisation contre Napoléon.

    Elle accompagna avec beaucoup de courage l’armée prussienne, au grand plaisir des soldats. Mais après la bataille d’Iéna, elle dut fuir devant les troupes de l’occupant. En décembre 1806, elle se réfugia à Koenigsberg où elle contracta le typhus.

    En juillet 1807, pendant la conférence de Tilsitt, elle obtint une audience auprès de Napoléon pour tenter – en vain – d’adoucir les conditions imposées par le vainqueur.

    Elle s'éteignit le 19 juillet 1810, d’une infection pulmonaire, pendant une visite à son père au château de Hohenzieritz en Brandenbourg.

    Elle avait donné le jour à dix enfants dont sept lui survivront, parmi eux Frédéric-Guillaume et le futur empereur Guillaume Ier.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :