• Né le 17 février 1963 à Brooklyn,Michael Jeffrey Jordan,"M.J." , Verseau ascendant Cancer

    Né le 17 février 1963 à Brooklyn,Michael Jeffrey Jordan,"M.J." , Verseau ascendant Cancer

    Né le : 17 février 1963 à 13h40
    à : Brooklyn, New York (NY) (États-Unis)
    Soleil : 28°23' Verseau AS : 13°06' Cancer
    Lune : 10°01' Sagittaire MC : 22°28' Poissons
    Dominantes : Poissons, Verseau, Sagittaire
    Jupiter, Vénus, Lune
    Maisons 9, 6, 7 / Eau, Terre / Mutable
    Astrologie Chinoise : Chat d'Eau
    Numérologie : chemin de vie 11
    Taille : Michael Jordan mesure 1m98 (6' 6")
    Popularité : 70 471 clics, 143e homme, 270e célébrité
     
     r.

    Biographie de Michael Jordan

    Michael Jeffrey Jordan,"M.J." né le 17 février 1963 à Brooklyn, New York (source pour son heure de naissance : certificat de naissance, Astrodatabank), est un ancien joueur de basket-ball américain ayant évolué dans le championnat nord-américain de basket-ball NBA de 1984 à 2003.

    Considéré comme le meilleur joueur de l'histoire du basket-ball, il est l'un des plus grands champions de tous les temps, tous sports confondus.

    Il est champion universitaire NCAA (National College Athletic Association) en 1982 avec les North Carolina Tar Heels contre l'Université de Georgetown de Patrick Ewing. En 1984, il gagne la médaille d'or aux jeux olympiques avec l'équipe américaine constituée entre autre des meilleurs universitaires. Il n'effectue pas sa dernière année universitaire et se présente à la draft, où il est sélectionné en troisième position (derrière Hakeem Olajuwon et Sam Bowie) par les Chicago Bulls, équipe de la NBA, dont il va très vite devenir le leader. Élu rookie de la saison 1984-85, Jordan est l'un des trois joueurs dans l'histoire de la NBA (avec Oscar Robertson et LeBron James) à avoir en moyenne, marqué plus de 20 points, pris plus de 5 rebonds, distribué plus de 5 passes décisives par match durant sa saison de rookie.


    Le maillot universitaire de Jordan retiré, pendu au plafond du Carmichael AuditoriumMême si Jordan est parvenu très vite au plus haut niveau, son équipe et lui n'arrivent pas à remporter le titre NBA lors des premières années. Les Bulls sont en effet toujours battus en playoffs avant d'atteindre les finales, à plusieurs reprises contre les Detroit Pistons dotés d'une très bonne défense.

    C'est en 1991 qu'il remporte son premier titre contre les Los Angeles Lakers de Magic Johnson (4-1), puis un second en 1992 contre les Portland Blazers de Clyde Drexler (4-2) — ainsi qu'un nouveau titre olympique avec la « Dream Team » des États-Unis à Barcelone — et un troisième en 1993 contre les Phoenix Suns de Charles Barkley (4-2).

    Lors de l'été 1993, son père James Jordan, est assassiné. Très affecté, Jordan décide alors de mettre un terme à sa carrière.

    Après avoir tenté de faire ses débuts dans le baseball, il finit par revenir au basket-ball il porte alors le numéro 45 pendant un moment et fait un retour attendu avec les Bulls lors de la saison 1994-95. Les Bulls sont éliminés en playoffs par le Orlando Magic de Shaquille O'Neal mais la saison suivante, Jordan emmène son équipe jusqu'aux finales pour remporter son quatrième titre de champion NBA contre les Seattle Sonics (4-2), après avoir signé la meilleure saison régulière de l'histoire de la NBA (72 victoires pour seulement 10 défaites, au sein d'une équipe de Chicago qui compte également Scottie Pippen, Dennis Rodman, Toni Kukoč, Ron Harper, Steve Kerr et Luc Longley, entraînée par Phil Jackson).

    Il remporte par la suite deux autres titres en deux saisons, à chaque fois contre le Utah Jazz de Karl Malone et John Stockton (4-2, 4-2), avant de prendre sa deuxième retraite.



    En 2001, à 38 ans, poussé par le désir de revenir sur les parquets américains, il fait un second retour avec les Washington Wizards dans un effectif qu'il a pratiquement créé lui-même la saison précédente lorsqu'il occupait la place de General Manager. Il joue deux saisons avec les Wizards et tourne à un peu plus de 20 points de moyenne sans remporter de nouveau titre. À la fin de la saison 2002-03, alors âgé de 40 ans, il prend sa retraite définitive.

    En juin 2006, il annonce avoir pris des parts dans le capital des Charlotte Bobcats, devenant l'un des deux principaux actionnaires du club. Lors de la draft NBA 2006, il choisit le meilleur scoreur de la NCAA, Adam Morrison de Gonzaga, en troisième position.

    Marié durant 17 ans à Juanita (ils divorcent d'un commun accord en décembre 2006), Michael Jordan est père de trois enfants : Jeffrey, Marcus et Jasmine.


    L'icône mondiale du basket-ball moderne
    Michael Jordan représente le basket-ball moderne. Son image est telle que tout le monde, et surtout les jeunes, prennent exemple sur lui. « Air Jordan » comme on l’appelle, décolle très haut et semble même défier les lois de la pesanteur : lors des play-offs 1989 face aux Cleveland Cavaliers, il réussit le panier de la victoire. Pendant le tir, il continue à s'élever alors que son défenseur, Craig Ehlo, redescend impuissant sur le parquet. Le tir est d'autant plus spectaculaire que Jordan semble s'élever en deux temps.


    Dès son arrivée en NBA, il démarre son ascension fulgurante. Les sponsors et magazines se l’arrachent. Il est en tête au classement des sportifs les mieux payés plusieurs fois consécutives dans les années 1990. En 1994, il gagne 166 millions de francs. L’essentiel de cet argent provient d’un contrat de 100 millions de francs avec Nike, qui lui reverse 6 % sur la vente des chaussures baptisées « Nike air Jordan ». Ceci a fait de lui l'un des pionniers du « sport-business » ; il a ainsi participé grandement à l'essor commercial du sponsoring à grande échelle.

    Son numéro de maillot fétiche est le 23 qu'il porta aux Bulls et aux Wizards. Lors de son premier retour à la compétition, en 1995, Jordan porte le numéro 45. En effet, le dernier numéro avec lequel son père l'ayant vu jouer étant le 23, il préfère revenir avec le 45. Pour la petite histoire, Jordan avait déjà voulu jouer avec le numéro 45 à ses débuts, mais ce numéro étant déjà pris, il l'a divisé par 2 et arrondi à celui supérieur, ce qui donne 23. Il retrouve néanmoins son numéro 23 lors de la demi-finale de conférence perdue face aux Orlando Magics lors des playoffs 1995.

    Il laisse derrière lui des records exceptionnels : 30,1 points de moyenne par match sur toute sa carrière (record devant Wilt Chamberlain), 33,4 points de moyenne en playoffs, 69 points marqués en un match le 28 mars 1990 contre les Cleveland Cavaliers, 63 points marqués en un match de play-offs face aux Boston Celtics de Larry Bird (record de la NBA), 35 points marqués en une seule mi-temps en finale le 3 juin 1992 contre les Portland Blazers, 5 fois MVP (Most Valuable Player, meilleur joueur de la saison régulière), 10 fois All-NBA First Team (membre de la meilleure équipe-type de la saison régulière), 14 fois All-Star dont 3 fois MVP (meilleur joueur du All-Star Game), membre des 50 meilleurs joueurs de l'histoire de la NBA, entre autres records.

     



    Il est le héros du film Space Jam en 1997, partageant l'affiche avec Bugs Bunny.



    Informations
    Mensurations : 1,98 m - 98 kg (du temps des Bulls)

     


    NCAA : Champion universitaire en 1982 avec le club de North Carolina
    Clubs successifs : Chicago Bulls (1984-1993 ; 1995-1998) ; Washington Wizards (2001 - 2003)
    Numéros portés : 23 ; 45 lors de son retour en 1995 ; et 12 lors d'une seule rencontre, le 14 février 1990 face au Orlando Magic, où son maillot fut volé dans les vestiaires ; et le 9 lors de ses deux campagnes olympiques (1984 et 1992)
    Record de points dans un match : 69 points en 1990 contre les Cleveland Cavaliers.
    Nombre de saisons en NBA : 15


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :