• Né le 26 septembre 1181, Saint Francois d'Assises, Balance ascendant Poissons

     
    Saint François d'Assise 1/6 par apo-catholique

     


    Saint François d'Assise 2/6 par apo-catholique


    Saint François d'Assise 3/6 par apo-catholique

     


    Saint François d'Assise 4/6 par apo-catholique

    Plus que jamais d'actualité, le souvenir de Saint Francois d'Assises nous rappelle que le vrai bonheur ne peut se partager que dans l'harmonie divine ... et que l'harmonie divine ne peut se trouver que dans le detachement des possessions terrestres et dans le partage avec les plus démunis.

     

     
    Saint François d'Assise 5/6 par apo-catholique

     
    Saint François d'Assise 6/6 par apo-catholique

     

    POISSONS NE-ES ENTRE LE 16 ET LE 22 MARSPOISSONS NE-ES ENTRE LE 16 ET LE 22 MARS

     

     

     

     

     

    POISSONS NE-ES ENTRE LE 16 ET LE 22 MARS

    POISSONS NE-ES ENTRE LE 16 ET LE 22 MARS

     

     

    Saint François d'Assise
    Afficher son thème astral complet avec biographie et carte du ciel en cliquant sur le petit coeur

    Né le :26 septembre 1181 à 16h41 à :Assise (Italie)Soleil :10°08' Balance

    Lune :3°34' Taureau

    Ascendant :16°08' Poissons

    Milieu du Ciel :23°02' Sagittaire

    La Balance est le signe de la reliance ; en Vierge dans laquelle elle est animée par Vénus conjointe à Mercure Balance , cette reliance passe par un esprit rempli d’un amour qui s’est démuni de tout ce qui dans l’égo alourdit …

    En effet cette conjonction est quinconce au Taureau , donc tendue vers une transcendance spirituelle dans son rapport à la matière.

     Neptune est en Verseau , donc maitre des poissons et de ce fait, de l’ascendant de St François, signant  l’essence mystique, vivante et fusionnelle de la relation de saint Francois aux êtres de lumiere.

     La triple conjonction Uranus Lune Jupiter en maison deux quinconce au Soleil  donne toute la transcendance à la matérialité , son besoin , Lune, de s’en libérer , Uranus, par la foi, Jupiter,  foi absolue , inconditionnelle en la qualité spirituelle intrinsèque de la Terre Mère , qui , a elle seule comble l’humain connecté au Christ

     
    Saturne en Lion dépeint, en maison six,  tout l’effort d’humilité dont il a empli sa vie pour la mettre au service, maison 6,  de l’amour divin , Lion, signe du cœur …coeur profondément, puissament  dynamisé par la triple conjonction transpersonnelle uranienne en Taureau .

    Saturne donne ainsi à Mars Capricorne en maison 11 , conjoint à Neptune,  toute la rigueur et la constance nécessaire pour agir dans la pauvreté, la sobriété,  dans le seul besoin d’être canal du divin, et par amour pour Lui ,  de construire, Capricorne, une nouveau réseau fraternelle et sororelle ( amitié puissante avec Sainte Claire qui développa le réseau dans sa part féminine) , Verseau , d'humains au service des plus démunis.

    Le 4 degré Taureau sur lequel tombe la Lune conjointe à Uranus est très éloquant " Le pot d'or au pies de l'arc en ciel" , symbole qui illustre les richesses que procure la réunion des natures celestes et terrestres .

    " Dans la génèse , l'arc en Ciel est le symbole de l'alliance de Dieu avec Noé.

    Dans toutes les mytologies , il exprime de façon  ou d'autre, la réunion des deux mondes

    C'est aussi le pont par leque les êtres divins communiquent avec les mortels"

    On sait à quel point était riche la vie interne de Saint Francois dont la seule joie étatit cette reliance aux êtres du monde de la lumière

    Voici , comme nous dit Dane Rudhyar, "une forme naturelle de communion indiquant une transubstantiation de la matière" 

    Cette communion, St François l'avait aussi avec Claire, sa compagne mystique au delà de la sexualité qu'ils avaient transcendé, touts deux 

     

    Nous n'avons hélas pas la date de naissance de Claire pour monter son thème astral mais nous lui envoyons tout plein d'affection pour la si belle droiture qu'elle eut, exemplaire, dans son engagement de pauvreté , cela malgrès les pressions, y compris au sein de l'église , pour lui faire admettre  la propriété et y compris collective.  

     POISSONS NE-ES ENTRE LE 16 ET LE 22 MARS

     

    Biographie de François d'Assise

    Saint François d'Assise (26 septembre 1182 – 3 octobre 1226), est un religieux catholique italien, fondateur de l'ordre franciscain (ou ordre des frères mineurs, o.f.m.). Il a été canonisé en 1228 par l'Église catholique romaine. Il est fêté le 4 octobre dans le calendrier liturgique catholique. Il a été donné pour patron aux louveteaux.

    François est issu d'une riche famille marchande d'Assise, en Ombrie. À sa naissance, sa mère le fait baptiser sous le nom de Jean. De retour de son voyage en France, son père, Pierre Bernardone, lui donne le nom de François, (Francesco : le Français), qu’il gardera et par lequel il sera universellement connu.

    La jeunesse de François est tourmentée et marquée par les aspirations de son époque. Fils d'un riche commerçant, il mène la belle vie et organise les fêtes de ses congénères. À l'époque des révoltes et des communes, roturier, il fait la guerre à la noblesse d'Assise et de Pérouse. La bataille de Ponte San Giovanni, en novembre 1202 sera pour lui suivi d'une année d'emprisonnement. La maladie contractée durant sa captivité continue après son retour à Assise et l'oblige à calmer ses ardeurs.

    Il rêve alors de hauts faits d'armes pour devenir chevalier et acquérir un rang de noblesse. Mais tandis qu'il veut rejoindre l'armée de Gauthier de Brienne, un songe à Spolète lui fait abandonner ce projet. De retour à Assise, il abandonne peu à peu ses compagnies de fête et fréquente de plus en plus souvent les chapelles de la vallée dite Val di Spoleto.

    En 1205, alors qu'il est en prière devant le crucifix de la chapelle Saint-Damien, François entend une voix lui demandant de réparer son Église en ruine. Prenant l'ordre au pied de la lettre, il vend à Foligno des marchandises du commerce de son père pour pouvoir restaurer la vieille chapelle délabrée.

    Furieux des excentricités de son fils, Pierre Bernardonne exige qu'il lui rende des comptes et le convoque en justice. François, se réclamant d'un statut de pénitent qui le fait échapper à la justice laïque, sera alors convoqué par l'évêque. Lors de son audition sur la place d'Assise, au printemps 1206, François rend alors l'argent qui lui reste ainsi que ses vêtements et, se retrouvant nu, il dit à son père et à la foule rassemblée: « Jusqu'ici je t'ai appelé père sur la terre ; désormais je peux dire : “ Notre Père qui êtes aux cieux ”, puisque c'est à lui que j'ai confié mon trésor et donné ma foi ». L'évêque d'Assise le prend alors sous sa protection. François part pour Gubbio. Revenant à Assise vers l'été 1206, il restaure successivement les chapelles de Saint-Damien, de Saint-Pierre, et de la Portioncule.

    Au début de 1208, dans la chapelle de la Portioncule, François comprend enfin le message de l'Évangile : « Dans votre ceinture, ne glissez ni pièce d'or ou d'argent, ni piécette de cuivre. En chemin, n'emportez ni besace, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton » (Matthieu 10,9). Il se retire dans une pauvreté absolue, se consacrant à la prédication et gagnant son pain par le travail manuel ou l'aumône. Il change son habit d'ermite pour une tunique simple. La corde remplace la ceinture. il est probable que sa fréquentation des lépreux date de cette époque et de la stabilité qu'il pouvait trouver auprès de la léproserie voisine. Très vite, Bernard de Quintavalle et Pierre de Catane le rejoignent, puis d'autres encore et François se retrouve à la tête d'une petite communauté. En 1210, Innocent III, qui l'a vu en rêve soutenant la basilique Saint-Jean de Latran en ruines, valide verbalement la première règle rédigée par François régissant la fraternité naissante.

    Rapidement, l'ordre franciscain tel que l'avait conçu François est dépassé par son succès et s'organise contre les vœux du fondateur, si bien qu'après un voyage en Égypte et une rencontre étonnante avec le sultan (1219), François confie la direction de l'ordre à Pierre de Catane puis à Élie d'Assise. Il désapprouve également le goût naissant des Franciscains pour l'étude et l'enseignement, si bien qu'il refuse un jour d'entrer dans une maison conventuelle à Bologne lorsqu'il apprend qu'elle est surnommée « maison des frères » et qu'elle comporte une école.

    En 1221, durant le Chapitre général, il couche sur le papier la règle officielle qu'il veut donner à l'ordre. Ce texte, appelé aujourd'hui Regula prima, est jugé trop long et trop flou pour être praticable.

    En 1222, François se rend à Bologne où, à la demande de laïcs, il créera un 3e ordre après celui des frères mineurs et des sœurs pauvres : le Tiers-Ordre, appelé aujourd'hui Fraternité séculière.

    En février 1223, François se retire dans un ermitage pour reprendre la rédaction de la règle. Celle-ci sera discutée au chapitre de juin puis approuvée par la bulle Solet annuere du pape Honorius III, d'où son nom de Regula bullata.

    En août 1224, François se retire avec quelques frères au monastère de La Verna. Le 17 septembre (3 jours après la fête catholique de la Croix glorieuse), il reçoit les stigmates. Désormais, il est souvent malade, et est en proie à des crises d'angoisses. Il se réfugie dans une hutte près de l'église Saint-Damien, où il avait commencé son itinéraire spirituel et où vit la communauté des sœurs pauvres initiée par Claire d'Assise. Il y écrit son « Cantique du soleil » (ou « Cantique des créatures », premier texte en italien moderne), célébration de Dieu en sa création, et l'un des grands poèmes italiens. Il meurt le 3 octobre 1226, dans la chapelle du Transito (qu'on peut voir ainsi que la chapelle du Portioncule, conservées intactes et englobées dans la basilique Sainte Marie des Anges dans le Val di Spoleto non loin de la ville haute d'Assise). Il laisse un Testament où il professe son attachement à la pauvreté évangélique et à la Règle.

    Sa vie est racontée notamment par Thomas de Celano et par saint Bonaventure. Elle a également fait l'objet des Fioretti, recueil anonyme du XIVe siècle contant sur ton naïf et humoristique les miracles et petites histoires qui seraient advenus autour de François et de ses premiers disciples. L'une des anecdotes les plus célèbres est la conversion d'un loup qui aurait terrorisé la population de la ville de Gubbio. Sa vie, enfin, a été peinte par Giotto dans l'église Santa Croce de Florence, et à Assise même dans la basilique supérieure par ses fresques de la vie de Saint François en 28 tableaux.

    François a été canonisé en 1228 par Grégoire IX. Il est parmi les saints catholiques les plus populaires et sans doute celui qui est le mieux accueilli parmi les non-catholiques ou non-chrétiens.

    À la suite de la nuit qu'il célébra dans une grotte à Greccio, l'usage de la crèche de Noël s'est répandu dans la Famille franciscaine puis dans les foyers. À la suite de sa rencontre avec le sultan à Damiette, l'annonce de la prière par les cloches, puis l'Angelus se sont répandu. François est le patron notamment des louveteaux (branche du scoutisme réservée aux jeunes enfants), des écologistes et, quoi qu'il parle peu d'animaux dans ses écrits, des bêtes.

    Le pape Benoît XVI a déploré que la figure de saint François ait subi les assauts de la sécularisation.


    Œuvre
    Bien qu'il se présente lui-même comme illettré, François a laissé de nombreux écrits de genres variés. Certains d'entre eux nous sont parvenus comme autographes, c’est-à-dire les originaux écrits par François lui-même (BLéon, LLéon). D'autres sont des copies incluses dans des "collections", tels que le prestigieux manuscrit 338 de la Bibliothèque communale d'Assise, D'autres, enfin, sont tirés d'écrits divers dans lesquels ils avaient été cités (par exemple la Règle de sainte Claire).


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :