• Né le 3 octobre 1867, Pierre Bonnard, peintre , illustrateur, litographe, Balance ascendant Scorpion

    Né le 3 octobre 1867, Pierre Bonnard, peintre , illustrateur, litographe, Balance ascendant Scorpion

    Pierre Bonnard (3 octobre 1867 Fontenay-aux-Roses (source pour son heure de naissance : Didier Geslain) - 23 janvier 1947 Le Cannet) est un peintre, illustrateur et lithographe français.

    Très tôt Bonnard montre un intérêt pour les lettres, le latin, le grec et la philosophie ainsi que pour le dessin et la couleur. En 1885, après avoir obtenu son baccalauréat, il entre en faculté de droit, selon les désirs de son père. Il obtient sa licence en 1888. Il va alors suivre les cours de l'Académie Julian et est admis à l'École des Beaux-Arts, où il rencontre Vuillard, de qui il se rapproche. Il découvre la peinture de Gauguin, Van Gogh, Degas, Monet, Cézanne...

    Pierre Bonnard adhère au groupe artistique des Nabis. Celui-ci est composé entre autre d'Édouard Vuillard, Maurice Denis, Félix Vallotton, et est fortement influencé par les idées de Paul Gauguin, est également très marqué par la vogue du japonisme. Tout particulièrement marqué par cette dernière tendance, et la conception différente de la perspective et de l'espace que l'on retrouve dans le kakemono, Pierre Bonnard acquit alors le surnom de "Nabi japonard". Ce mouvement avait également pour caractéristiques l'exaltation de la couleur, la simplification de la forme et la sublimation du quotidien, auquel les Nabis confèrent un caractère atemporel.

    En novembre 1889, Bonnard prête serment d'avocat. Dans l'année 1890 il se rend tous les jours au Parquet. Il y dessine les hommes de loi. Cette année là il doit effectuer une période militaire, il est soldat de 2e classe au 52e régiment d'Infanterie à Bourgouin. De là naitra sa toile L'Exercice, dans laquelle il manie des tons purs.

     

     


    Les Nabis s'avèrent également novateurs dans le domaine des arts graphiques en réalisant des albums d'estampes et des livres illustrés. Pierre Bonnard fut le premier des nabis à s'intéresser à l'affiche. Rejetant au départ le modelé de la peinture traditionnelle en faveur d'aplats de couleurs franches, cernés par une ligne évocatrice et élégante qui vise à l'effet décoratif, il trouve progressivement une voie toute personnelle où il emploie pour peindre des sujets intimes, intérieurs, nus, fenêtres ouvertes sur le jardin, des effets impressionnistes servis par des palettes de couleurs légères et lumineuses, le tout soutenu par un sens très sûr de la composition et du dessin.

    En 1891, il présente 5 tableaux en 4 panneaux décoratifs au Salon des Indépendants. Cette même année, il exécute une commande pour France-Champagne et abandonne du même coup sa carrière juridique. Il fait alors la connaissance de Toulouse-Lautrec, avec qui il se lie d'amitié. Il se retrouve en concurrence pour un projet pour le Moulin Rouge, Lautrec l'emporte.

    Au Salon des Indépendants de 1892, Bonnard présente Le Corsage à carreaux et La partie de croquet.

    En 1893, il rencontre Marthe qui deviendra son modèle. La même année est publiée Scène de famille, l'une des premières lithographie de Bonnard dans la revue L'Estampe. Après cela il fera d'autres lithographies pour la Revue Blanche, comme Parisiennes et La Femme au parapluie.

    En 1897, Bonnard illustre de 18 dessins au pinceau un roman du Danois Peter Nansen, Marie, parue dans la Revue Blanche. Il est alors remarqué par Ambroise Vollard et fera sur sa demande, 109 lithographies pour un ouvrage de poésies libres de Verlaine, Parallèlement. Il renouvellera l'expérience, toujours sur la demande de Vollard, pour Daphnis et Chloé.

    Dans le début des années 1900, Bonnard voyage beaucoup à l'étranger. D'abord à Venise et à Milan en 1899, avec Roussel et Vuillard, puis en Espagne en 1901, Séville, Grenade, Tolède, Madrid. Entre 1905 et 1906, il entreprend une croisière en Belgique et en Hollande.

    Il achète en 1926 la Villa Le Bosquet au Cannet, dans laquelle il se retira pendant la guerre en 1939.

    Il traverse ensuite une période sombre durant laquelle il peint des intérieurs et des scènes de rues nocturnes.

    Son unique compagne Marthe meurt en 1942.

    Bibliographie
    Livres illustrés par Pierre Bonnard :

    Jules Renard, Histoires Naturelles, Flammarion, 1945.
    Octave Mirbeau, La 628-E8, 1908.
    Octave Mirbeau, Dingo, 1924.

    Né le 3 octobre 1867, Pierre Bonnard, peintre , illustrateur, litographe, Balance ascendant Scorpion

     

    Né le : 3 octobre 1867
    à : Fontenay-aux-Roses (92) (France)
    Soleil : 9°43' Balance AS : 21°57' Scorpion
    Lune : 13°56' Sagittaire MC : 10°08' Vierge
    Dominantes : Scorpion, Balance, Sagittaire
    Saturne, Pluton, Vénus
    Maisons 1, 11, 10 / Eau, Air / Fixe
    Numérologie : chemin de vie 8
    Popularité : 33 945 clics, 686e homme, 1 219e célébrité

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :