• Né un 2 juin, le marquis de Sade

    POISSONS NE-ES ENTRE LE 16 ET LE 22 MARS

    THEME ASTRAL

    Autour des rumeurs courant  sur le marquis de Sade se devoilent toutes les réactions humaines de peur face à Pluton, gardien de la porte de l'au delà

    En effet Sade est né avec l'ascendant Scorpion , Pluton conjoint à cet ascendant diffusant  sur la maison 12 , celle de l'inconscient collectif. 

     

    Biographie de Marquis de Sade

    Donatien Alphonse François de Sade (2 juin 1740 à Paris – 2 décembre 1814 à Charenton-Saint-Maurice) est un écrivain français, philosophe, libertin, hédoniste et athée, plus connu sous le nom de marquis de Sade. Il doit sa renommée à ses œuvres contenant des passages pornographiques violents associés à des justifications philosophiques, ainsi qu'à sa vie libertine. Les deux l'ont conduit en prison durant près de 30 ans de sa vie. C'est à partir de son nom que le psychiatre Richard von Krafft-Ebing a forgé le mot sadisme pour décrire l' « excitation sexuelle » d'éprouver du plaisir à infliger de la douleur (algolagnie).

    Autres dénominations et pseudonymes : Donatien-Alphonse-François de Sade ; Donatien-Alphonse-François marquis de Sade ; marquis de Sade ; Sade ; D.-A.-F. S. ; D.-A.-F. Sade ; D.-A.-F. de Sade ; D.A.F. de Sade ; le Divin Marquis.

    Œuvres

    Romans et nouvelles
    Dialogue entre un prêtre et un moribond, 1782.
    Les Cent vingt journées de Sodome ou l’École du libertinage, 1785, publié en 1904.
    Aline et Valcour, ou le Roman philosophique, 1786, publié en 1795.
    La vérité, 1787.
    Les Infortunes de la vertu (1re version de Justine), 1787.
    Justine ou les Malheurs de la vertu (enrichissement des Infortunes), 1788, publié en 1791
    Catalogue raisonné des Œuvres de M. Sxxx. 1788.
    La Philosophie dans le boudoir ou Les instituteurs immoraux; publié en 1795.
    La Nouvelle Justine. Suivie de l’Histoire de Juliette, sa sœur, 1797.
    Les Crimes de l'amour, Nouvelles héroïques et tragiques, 1800.
    Eugénie de Franval 1788.
    La Marquise de Gange, 1813.
    Dorcy ou la Bizarrerie du sort, 1881

    Théâtre
    L’Inconstant, 1781.
    Le Prévaricateur, 1783.
    La Folle Épreuve, ou le Mari crédule, 1783.
    Oxtiern ou les Malheurs du libertinage, 1791.

    Textes perdus ou détruits
    Les Journées de Florbelle.
    Note : Zoloé et ses deux acolythes a souvent été imprimé depuis 1867 sous le nom de Sade mais il n'en est probablement pas l'auteur.


    Citations
    « Livrez-vous, Eugénie ; abandonnez tous vos sens au plaisir ; qu'il soit le seul dieu de votre existence ; c'est à lui seul qu'une jeune fille doit tout sacrifier, et rien à ses yeux ne doit être aussi sacré que le plaisir. » (La Philosophie dans le boudoir)
    "À la volonté d'un prêtre, c'est-à-dire, d'un gredin couvert de mensonges et de crimes, ce grand Dieu, créateur de tout ce que nous voyons, s'abaissera jusqu'à descendre dix ou douze millions de fois par matinée dans un morceau de pâte, qui, devant être digéré par les fidèles, va se transmuer bientôt, au fond de leurs entrailles, dans les excréments les plus vils; et cela, pour la satisfaction de ce tendre fils, inventeur odieux de cette impiété monstrueuse dans un souper de cabaret.
    Il a dit, il faut que cela soit; il a dit : "Ce pain que vous voyez sera ma chair, vous le digérerez comme tel : or, je suis Dieu ; donc Dieu sera digéré par vous ; donc le créateur du ciel et de la terre se changera en merde, parce que je l'ai dit ; et l'homme mangera et chiera son Dieu, parce que Dieu est bon, et qu'il est tout-puissant." La Nouvelle Justine, chapitre IV, p 489 Pléiade


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :