• Née le 9 Janvier 1956, Waltraud Meier , cantatrice, Soleil Capricorne, Lune Sagittaire

    Née le : 9 janvier 1956 à 12h00 (inconnue)
    à : Wurzbourg (Allemagne)
    Soleil : 18°10' Capricorne    
    Lune : 8°37' Sagittaire    
    Dominantes : Scorpion, Verseau, Sagittaire
    Jupiter, Mars, Saturne
    Eau, Feu / Fixe
    Astrologie Chinoise : Chèvre de Bois
    Numérologie : chemin de vie 4
    Popularité : 3 050 clics, 7 582e femme, 22 686e célébrité
     
     

    Si vous connaissez l'heure de naissance de Waltraud Meier, merci beaucoup de participer à l'amélioration de la base de données astrologique et d'envoyer votre information avec votre source. Un portrait astrologique complet (environ 35 pages) de cette célébrité pourra vous être envoyé gratuitement pour vous remercier.

    Célébrités ayant la même date anniversaire : Catherine Middleton, Joan Baez, Lara Fabian, Jimmy Page, Nina Dobrev, Simone de Beauvoir, Richard Nixon, Népal, Xavier Dupont de Ligonnès, Diane Barrière-Desseigne, Dave Matthews, A. J. McLean... Voir toutes les célébrités nées un 9 janvier.

     

     

    Biographie de Waltraud Meier

    Waltraud Meier, née à Wurtzbourg le 9 janvier 1956, est une soprano (originairement mezzo-soprano) allemande.
    Biographie

    Waltraud Meier grandit dans une famille qui pratique la musique. Elle fait partie de cinq chorales et entame des études de langues, qu'elle compte enseigner. La passion pour le chant l'emporte et Waltraud Meier fait ses débuts à 20 ans à l'opéra de sa ville natale, dans le rôle de Lola (Cavalleria Rusticana, de Pietro Mascagni).

    Deux ans plus tard, elle intègre la troupe de l'opéra de Mannheim et, selon ses propres termes, chante "tout ce qui ne resistait pas". Elle fait ses débuts internationaux à Buenos Aires en 1980, dans le rôle de Fricka (L'Or du Rhin et la Walkyrie, de Richard Wagner), mais la célébrité viendra réellement 3 ans plus tard, lorsqu'elle remporte un triomphe au festival de Bayreuth dans le rôle de Kundry (Parsifal, de Wagner). La genèse de son arrivée à Bayreuth est intéressante, puisqu'elle commence par remporter un concours de jeune chanteur et gagne des places pour le "Ring" du centenaire de Patrice Chéreau et Pierre Boulez. Elle dit elle-même avoir contacté la direction du festival sous le coup de l'audace de la jeunesse, pensant être engagée pour le "Ring" dirigé par Georg Solti dans le rôle de Fricka ou de Waltraute. Elle n'est convoquée qu'un an après son premier appel. Lors de son audition, il se trouvait y avoir la partition de "Parsifal" qu'on l'invite à chanter. Elle dit alors que c'est impossible pour elle de chanter le rôle de Kundry puisque Léonie Rysanek portait le rôle-titre. Wolfgang Wagner lui dit alors que Kundry permet de tout montrer et c'est ainsi qu'elle débute dans ce rôle en alternance pour le chanter seule durant dix ans. En 1993 Waltraud Meier se tourne vers les rôles de soprano, dont Isolde qu'elle marque de son empreinte dans la mise en scène d'Heiner Müller, toujours à Bayreuth, en compagnie de Siegfried Jerusalem dans le rôle de Tristan. Le monde musical la considère comme une wagnérienne exceptionnelle, et les scènes du monde entier l'invitent (le Covent Garden de Londres, l'Opéra de Paris, l'Opéra de Nice, la Bayerische Staatsoper, le Staatsoper unter den Linden, le Staatsoper de Vienne, le Chicago Lyric Opera, le Metropolitan Opera de New York etc.). Waltraud Meier brûle les planches par son instinct de comédienne et de musicienne accomplie.

    Mise à part Kundry, qu'elle continue de chanter, sa voix puissante et ses dons d'actrice exceptionnels rendent ses Ortrud (Lohengrin), Venus (Tannhäuser), Isolde (Tristan und Isolde), Sieglinde (la Walkyrie) légendaires. Mais Waltraud Meier ne se limite pas à Wagner: Santuzza (Cavalleria Rusticana), le rôle-titre de Carmen (Bizet), Donna Elvira (Don Giovanni, de Mozart), le Compositeur (Ariadne auf Naxos, de Richard Strauss), Leonore (Fidelio, de Beethoven), Didon (Les Troyens, de Berlioz), Jeanne d'Arc (La Pucelle d'Orléans, de Tchaïkovski), Giulietta (les Contes d'Hoffmann, d'Offenbach), Marie (Wozzeck, d'Alban Berg) ainsi que quelques rôles verdiens, comme Amneris (Aïda) ou Eboli (Don Carlos), font également partie de son répertoire. Artiste exigeante et cultivée Waltraud Meier est également une grande chanteuse de lied. Elle s'y consacre d'ailleurs durant une saison lyrique entière, en 2002-2003, et parfait son approche au disque de ce répertoire intimiste, de Schubert à Schumman en passant par Hugo Wolf.

    Source : Wikipedia

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :